Le meilleur de l'immobilier à Bangkok : 'Le Raffiné'

MB Home Decor Report
(www.leraffine.com/main.aspx)

(www.leraffine.com/main.aspx)


Luxueux, élégant, exclusif. Et le promoteur est une femme...



Loin de m'étonner ou de m'extasier faussement sur cette circonstance. Après tout, ce n'est pas un métier réservé aux hommes.
Mais chacun peut observer dans ce milieu, toutes activités confondues, une écrasante suprématie du management masculin, par rapport à une proportion du personnel massivement féminine...

Voici un exemple intéressant : plus que les chiffres bruts (Le Raffiné est un 'petit' promoteur comparé à d'autres acteurs cités déjà dans Global Report), c'est son positionnement très particulier dans l'immobilier de prestige qui a contribué à assurer son succès.

Les ventes actuelles sont le fait, à 80%, d'investisseurs revenant pour une nouvelle opération ou bien recommandés par des acquéreurs des premiers programmes. La jeune société (1989) fondée par Mrs Pimpa Vajrabukka a gagné son image de promoteur destiné à la clientèle la plus exigeante, qui ne peut se satisfaire que du meilleur : en l'occurence, ses très exclusives "villas en plein ciel". 


Le top-management de Le Raffiné ; la fondatrice est assise à droite (extrait du site leraffiné.com)

Nul doute que la 'patte' féminine associée à ses réalisations a fait la différence dans un marché très concurrentiel : depuis la reprise économique et donc immobilière à partir de 2002-2003 jusqu'au net ralentissement accompagnant les crises politiques à répétition depuis septembre 2006, le marché du haut de gamme à Bangkok est bouillonnant.

Un très grand nombre de programmes de condominiums et de villas en lotissements préservés dans la proche banlieue (housing gated communities) a été lancé. Dans les deux cas de figure, un bien courant dans ce tout haut de gamme atteint facilement les 35 à 50 millions de baths.

Le Raffiné a choisi un créneau très élitiste et se démarque de ses concurrents par divers traits :

- Le nom en soi est choisi de façon à adresser la frange des Thais de haut niveau qui sont sensibles à la classe dégagée par une consonance française. N'oublions pas que parler français, comme le fait la famille royale en privé, est un signe d'appartenance à la haute société. Les étudiants en français des universités thaïlandaises (plus de 40 000, même si c'est en diminution) sont en général issus des meilleures familles.

- Le quartier retenu est tout proche de l'un des multiples coeurs de la ville, entre Asok et Thonglor (Khlongton Nua), il reste proche des endroits attractifs : Emporium, Benjasri... comme des liaisons MRT qui restent quand même d'un relatif intérêt pour la clientèle visée (habituée des limousines avec chauffeur, bien évidemment). Le promoteur a aussi réalisé un immeuble de bonne figure à Cha Am.

- L'architecture mise en oeuvre est très audacieuse, visant manifestement la clientèle des jeunes chefs d'entreprise dont les goûts sont très influencés par l'occident ; une certaine émulation est visible dans le domaine des condos° à Bangkok (voir comme simple exemple dans le haut de gamme, The River par Raimon Land) ; la tendance vers "l'écolo-architecture" n'est pas encore très sensible, au contraire des programmes de milieu/haut de gamme sortant actuellement.

- Un soin tout particulier est apporté à la décoration et aux raffinements intérieurs. La présence de spécialistes internes comme le recours à des architectes créatifs assure la permanence de la 'griffe' maison dans ses réalisations. Cela est éclatant dans la résidence en cours de livraison sur Sukhumvit 39, Jambu Dvipa (référence à un eden mythique de la tradition thaïe). En fait, le promoteur n'a pa hésité à appeler cette résidence "le premier condominium de prestige à thème" : toute son ambiance tourne autour d'une traduction de cette thématique dans une résidence à la fois moderne, traditionnelle par rapport à l'art national, et porteuse d'une image dans laquelle ses habitants distingués se reconnaîtront.

- Comme toujours en Thaïlande, les résidences sont dotées de nombreux services intégrés. De la réception et de la surveillance 24/24 aux salons d'attente, de l'incontournable piscine paysagée au centre d'affaires intégré en cas de business meeting impromptu, en passant par le salon de lecture ; si l'on ajoute les services basiques comme blanchisserie, technicien bâtiment résident, service d'entretien des parties communes sur place également,... on voit que tout est fait pour assurer un confort de vie et une sécurité au quotidien au dessus de la moyenne - déjà très bonne dans le pays.

- Comme dans tout condo de haut niveau, le client acquéreur a le choix entre des appartements en étage courant et des "villas sur toit" - en fait ici des duplex avec retrait de la façade principale pour donner sur la terrasse correspondante. Seuls les tout derniers niveaux bénéficient d'un plan particulier en raison du rétrécissement du plan d'étage vers le sommet.

- Là où le concept développé par Le Raffiné est exceptionnel voire unique au monde, c'est dans la mise à disposition d'une piscine personnelle, par appartement ! De type infinity particulièrement vertigineux avec les garde-corps transparents en verre sur potelets métalliques minces, il ne s'agit évidemment pas d'un bassin d'entraînement... La piscine commune est là pour ça ; mais rien n'empêche le propriétaire d'installer un système de nage à contre-courant pour aller au delà du simple rôle de bassin d'agrément.


extrait de la 'Galerie' consacrée au programme Jambu Dvipa (site Le Raffiné)

On imagine aisément le ferraillage nécéssité par une telle option, comme le soin requis pour étancher de façon fiable une tour dotée d'autant de piscines que de logements. Un cauchemar de gestionnaire en cas de désordres... Toutefois, cette prestation exclusive demeurant la marque de fabrique du promoteur avec ce qui constitue sa troisième livraison du genre, on peut en conclure qu'elle est parfaitement maîtrisée.

A été livrée l'an dernier : Jambunuda (Sukh. 31) "l'Or le plus pur", une tour d'allure très contemporaine avec un sommet tout en verrière inclinée


        (site Le Raffiné)
                                                                                                         
Des appartements en étage courant ont même déjà été proposés à la revente, en état neuf, autour de 35-41 M THB...
Il y a parfois des changements d'avis de dernière minute.


En cours d'achèvement (Sukh. 39), la silhouette originale en forme de prang khmer de la tour Jambu Dvipa 


(leraffine.com)

Une résidence au style décoratif intérieur entièrement tourné vers la tradition thaïlandaise la plus élégante


Le site très complet de la compagnie offre des vues fixes ou animées, des plans, présentations vidéo...
Il donne aussi des informations variées à destination du public tant local qu'étranger (règles d'acquisition).



Une visite s'impose, pour rêver un peu ou même envisager un investissement somme toute raisonnable ; en effet, qu'a-t-on comme bien de vrai prestige dans une métropole occidentale pour 1 million d'€ ? Et combien cela coûte-t-il de l'entretenir comme d'y vivre régulièrement ensuite ? 

Ces colonnes comme celles de Thai News Land ont déjà évoqué le bon rang de Bangkok dans les classements des villes du monde où les coûts des affaires et de la vie étaient comparés. Si l'on fait abstraction de l'envahissement des eaux programmé à brève échéance - mais cela vise autant Londres, New York et bien d'autres mégapoles côtières - Krung Thep reste un choix excellent tant pour les affaires que pour l'agrément.


° : On notera en revanche que les programmes de villas directement concurrents sont plutôt moins originaux et s'adressent à une clientèle sans doute plus âgée, aux goûts classiques ; voir ainsi la copie de Monaco et Venise, mâtinée de Las Vegas qui est développée par Golden Land - on évoquera prochainement dans ces colonnes de tels programmes de rêve. Ils partagent tous un certain goût discutable, typique des Américains d'abord et imité depuis par tous les nouveaux riches Russes, Chinois et Moyen-orientaux. A se demander pourquoi un "faux Paris" n'a pas encore vu le jour comme en Chine, étant donné le prestige de ce nom chez les Thaïs...

 



Add your comment
  Anonymous comment
Nickname:
Password:
  Remember me on this computer

Title:
Send me by email any answer to my comment
Send me by email every new comment to this article