Customisez : la déco de mamie prend un coup de jeune !

Claire Le Bouar Côté Maison
Customisez : la déco de mamie prend un coup de jeune ! - Déco - Salon - Mamie - Customiser - Vieux meubles - Canapé - Similicuir - Tendance - Vintage - décoration - maison - mobilier - Habitat


Un vieux meuble, une vieille lampe : un coup de scie, de décapant, de peinture... En deux temps, trois mouvements, c'est customisé et tendance ! Souvenez-vous. Il n'y a pas si longtemps, les lustres à pampilles étaient connotés "vieille bourgeoisie". La tête de cerf en trophée renvoyait à la sinistre chasse à courre, et la couverture en crochet faisait illico penser à mamie Jacqueline. La penderie métallique et le fauteuil années 1950, dégotés pour trois fois rien chez Emmaüs, permettaient aux étudiants de se meubler. Et puis le vent a tourné, le vintage est devenu le nec plus ultra de la déco.




Customisez : la déco de mamie prend un coup de jeune ! - Habitat - mobilier - maison - décoration - Vintage - Tendance - Similicuir - Canapé - Vieux meubles - Customiser - Mamie - Salon - Déco
(Photo :
laurettekisslapet.blogs.marieclaireidees.com)

"Laisser vieillir un meuble comme un bon vin"

Les jeunes désargentés comme les quinquas un peu bobos qui souhaitent consommer autrement se sont lancés dans la récup'. Ou l'art de se réapproprier - quitte à en détourner l'usage - ce qui a été fabriqué il y a longtemps et n'intéresse plus personne. Comme autant de témoignages d'un monde disparu ou en voie de disparition : celui des paysans, des ouvriers ou encore de l'industrie française au sommet de sa gloire, avant l'arrivée des robots.
Qu'ont-ils en commun tous ces objets dont nos parents ne voudraient plus pour rien au monde ? Ils sont liés à une époque réputée plus douce. "Le mobilier redevient intéressant lorsque les aspects négatifs qui lui sont associés disparaissent. Il ne reste alors plus que la nostalgie", explique Hervé Tailliez, commissaire-priseur à l'hôtel des ventes de Nogent-sur-Marne. "Pour cette raison, de nombreux antiquaires laissent vieillir dans des entrepôts meubles et vaisselle pour les ressortir des années plus tard. Un peu comme un bon vin qui attend son heure", ajoute Jean Noël Marchetti, brocanteur à Furiani, en Corse.

Le canapé en similicuir jaune, bientôt tendance ?

Le problème, c'est qu'avec la déco vintage, on est en plein effet de mode. Résultat, celle-ci coûte parfois bien plus cher que le neuf. Le mobilier industriel, par exemple, est carrément devenu hors de prix... Mieux vaut donc investir dans des objets encore abordables, aujourd'hui ringards mais qui pourraient vite devenir tendance. Quitte à les customiser. Produits en grande quantité, trop vus, ils ont environ vingt ans. Le bel âge ? Pas pour eux ! Selon Jean Noël Marchetti, "la salle à manger en merisier des années 1990 et le merisier en général ne plaisent plus du tout. Idem pour les fauteuils et canapés en cuir ou simili dans les tons moutarde de la même époque." Mais ne disait-on pas la même chose des meubles en Formica il y a dix ans ?
Même constat pour les meubles anciens austères, trop chargés ou trop imposants. "Le mobilier breton des années 1950, les buffets Henri II, les armoires volumineuses de toutes les époques ne sont pas dans l'air du temps", constate le commissaire-priseur Hervé Tailliez. "Dépassé aussi, le total look avec ces grands ensembles très stéréotypés de salles à manger, créant une unité de style Louis-Philippe ou Louis XV." Mais rien n'empêche d'en utiliser une seule pièce, de couper les pieds, de les passer à la bombe de peinture fluo. Rien n'est trop démodé pour qui a envie de réinventer.

(Lire l'article complet www.cotemaison.fr
)


Source



Add your comment
  Anonymous comment
Nickname:
Password:
  Remember me on this computer

Title:
Send me by email any answer to my comment
Send me by email every new comment to this article