Les hôtels Alt proposent du design à prix mini

Lucie Lavigne - La Presse
Les hôtels Alt proposent du design à prix mini


Tendance et glamour à prix mini. Voilà comment les dirigeants du Groupe Germain résument l'orientation de leur nouvelle bannière Alt. Le premier établissement de cette chaîne est situé à proximité de Montréal, dans le complexe commercial Quartier Dix30, à Brossard et il possède 159 chambres.



Réputé pour ses hôtels-boutiques, dont Le Germain, à Montréal, le Groupe Germain propose un nouveau type d'établissements situés en périphérie des grands centres urbains. Sorte de H&M de l'hôtellerie, ils permettent d'apprécier un design actuel sans être millionnaire. Toutes les chambres (avec un ou deux grands lits) sont offertes au même prix: 129 $, en occupation simple ou double et peu importe la période de l'année. Ce tarif inclut une collation matinale, l'accès à l'internet sans fil et le stationnement.

Les hôtels Alt appartiennent à la catégorie «no frills chic», une tendance qui se répand en Europe et en Asie. «Au départ, nous avions l'idée de renouveler le concept des motels, précise Christiane Germain. Mais les motels sont par définition des constructions basses et il nous fallait trouver un vaste terrain. Ce qui n'a pas été possible.»

Le prix abordable des chambres - principale caractéristique des motels - a par ailleurs été repris dans la conception des hôtels Alt. Le prix exigé pour une chambre exclut toutefois certains services typiques des hôtels-boutiques et des chaînes de prestige, comme le service aux chambres, les minibars et les valets.

«D'ici peu, l'hôtel Germain des Prés, à Québec, se joindra à la chaîne des hôtels Alt, annonce Christiane Germain, coprésidente du Groupe Germain. Ensuite, nous prévoyons en ouvrir un autre dans la région de Toronto», ajoute-t-elle.

Le design, une plus-value


C'est avec un design d'intérieur actuel, dynamique et un brin rebelle que la bannière se distingue. D'où l'abondance de graffitis à l'hôtel du Quartier Dix30. Créés par l'artiste urbain ARPi, ils "animent" les corridors de huit des 15 étages de l'établissement. Des graffitis ornent également l'escalier de service, la salle des employés et le stationnement intérieur.

Les jeunes urbains sont-ils la première cible du nouvel hôtel? «Je n'identifie plus les clientèles en raison de leur âge, mais plutôt par leur style de vie, répond Christiane Germain. Les personnes attirées par notre hôtel apprécient notamment le design et sont ouvertes à la nouveauté.»

Pour la conception de l'hôtel Alt, Viateur Michaud, architecte et président de la firme Lemaymichaud, a misé notamment sur les effets. «J'ai créé cet hôtel comme un phare. Il fallait qu'il se démarque des centres commerciaux», explique celui qui a également aménagé les hôtels-boutiques Germain de Montréal et de Toronto.

Impressionnante, une immense niche apparaît dans les façades est et ouest de l'édifice. Étudié, l'éclairage (au DEL) fait briller l'immeuble dans la nuit.

L'hôtel est chauffé-climatisé de manière écologique grâce à un système de géothermie. Et le hall d'entrée, vaste et lumineux, est meublé de fauteuils modulaires aux tissus variés. À une extrémité se trouve le bar de l'hôtel orné de plusieurs bouteilles dorées.

Dans les chambres, on observe plusieurs astuces de design. Exemple: une toute petite banquette en lamelles de bois (tineo) dans la salle de bains donne une allure de spa à la pièce. Et le grand miroir est doté de luminaires parfaitement aménagés. Ainsi, on obtient un éclairage flatteur, même au saut du lit.

Les matériaux de revêtement utilisés dans la chambre, n'ont rien d'onéreux (stratifiés, placages de vinyle, etc.), mais leur allure est soignée, ce qui donne à l'ensemble un ton jeune et branché.

Signe distinctif: plusieurs niches ont été aménagées. Quant au plafond de béton, il a été peint en gris très foncé. Des coussins au design «girly» reposent sur les lits. Une énorme fleur jaune fait office d'oeuvre sur l'un des murs et ajoute une jolie touche de couleur. Des verres à eau sont gravés des effigies de la bannière Alt: le caniche et le chihuahua. Chaque numéro de chambre est d'ailleurs inscrit sur une plaquette au graphisme rigolo. «Avec des personnages amusants, comme des chiens, la silhouette d'Elvis ou une guitare électrique, on a voulu créer des icônes glamour, mais sans prétention. L'idée générale était celle d'un hôtel de stars à petit prix», résume Marie-Hélène Trottier, directrice création design à la firme Bleublancrouge.

Heureusement, le confort du lit, la qualité de la literie et celle du duvet sont remarquables. Seule déception: assise devant ma large fenêtre, j'ai une vue «imprenable» sur deux autoroutes et un grand magasin du Quartier Dix30...



Source



Add your comment
  Anonymous comment
Nickname:
Password:
  Remember me on this computer

Title:
Send me by email any answer to my comment
Send me by email every new comment to this article