À Milan, un loft sculpté par la lumière

MarieClaireMaison.com
À Milan, un loft sculpté par la lumière


En travaillant sur l'éclairage et la couleur, une jeune architecte a relevé le défi de donner un esprit maison de vacances à un ancien espace industriel.



Un grand espace d'un seul tenant

"J'ai un jour été contactée pour un projet de loft à Milan " raconte la jeune architecte et designer Johanna Grawunder. Le loft en question était une ancienne usine transformée en bureaux et en appartements. "Cet espace devait être conçu comme une deuxième maison, presque une maison de vacances.... Il fallait en faire un endroit facile à vivre et à entrenir, simple, reposant, pas trop sophistiqué". Dans ce grand espace d'un seul tenant, elle décide donc d'ajouter quelques cloisons et parois coulissantes translucides ici et là, de façon à conserver son côté ouvert et flexible.
 

La cuisine

Le travail de Johanna Grawunder : l'éclairage. Elle utilise la lumière comme matière première, pour définir les volumes tout en les dématérialisant, l'intègre à l'architecture au travers d'installations faites sur mesures. La cuisine a été rassemblée en un seul meuble noir contre l'unique mur de couleur vert d'eau qui abrite la buanderie et ses rangements divers. Au-dessus du plan de travail, un éclairage, conçu comme une oeuvre lumineuse par Johanna Grawunder, dessine un relief sur le mur nu et brouille les perspectives.

Le salon

L'architecte a conservé la structure en béton existante et l'a souligné en peignant les poutres et les colonnes en noir et, en opposition, les coffrages du plafond d'un bleu azur très pâle. Les fenêtres conçues avec des huisseries en acier pivotantes offrent une amplitude d'ouverture exceptionnelle. Comme dans le salon où les immenses baies vitrées qui donnent sur une terrasse et un petit bois semblent effacer le mur. Réalisé sur mesure, l'immense canapé anthracite, face au fauteuil AA en toile orange, délimite la partie salon .

 

La salle à manger

La partie salle à manger bénéficie largement de la lumière extérieure. Egalement créatrice de luminaires pour de grands éditeurs, Johanna Grawunder a imaginé cette suspension en néon, alu et PVC qui éclaire la table faite sur mesure et les chaises de Joe Colombo (kartell). Au mur, une photo de l'usine avant les travaux.
 

La chambre

Pour profiter pleinement de la lumière, la chambre est cloisonnée par deux panneaux translucides qui coulissent sur un rail encastré dans le sol, ouvrant l'accès au salon. La structure du sommier, réalisée sur mesure en mélaminé orange, est prolongée par une tête de lit peinte de la même couleur sur le mur. A côté, une table de nuit (Kartell), et une chaise de Verner Panton. Comme dans toutes les pièces, le mobilier mélange pièces simples et bon marché, meubles sur mesures et classiques du design contemporains.
 


La salle de bains

Dans cette pièce, Johanna Grawunder a intégré la lumière à l'architecture en imaginant ce rideau fait de lés de PVC éclairés par des tubes de néon dissimulés sur les côtés. Posée sur un sol en béton ciré, la baignoire (Kaldewei) est habillée d'un coffrage en Corian. Devant, chaise rouge de Verner Panton.

Source