Italie: décès du "pape du design" Ettore Sottsass

AFP
Le "pape du design" et architecte italien Ettore Sottsass, qui a conçu des objets pour...

Le "pape du design" et architecte italien Ettore Sottsass, qui a conçu des objets pour...


ROME - Le "pape du design" et architecte italien Ettore Sottsass, créateur de la célèbre machine à écrire "Valentine" pour Olivetti, est décédé lundi matin à l'âge de 90 ans à Milan, dans le nord de l'Italie, a annoncé l'agence Ansa.



Le designer est décédé à son domicile d'une insuffisance cardiaque à la suite d'une grippe, selon la même source.

Une rétrospective de ses créations a été organisée à Trieste (nord-est) début décembre à l'occasion de son 90è anniversaire, le 14 septembre. Elle fermera ses portes le 2 mars.

Intitulée "Je voudrais savoir pourquoi", l'exposition présente 130 oeuvres créées par le designer.

"J'aimerais que les visiteurs en sortent en pleurant, c'est-à-dire avec une émotion", avait-il déclaré à l'agence Ansa avant l'inauguration.

Jusqu'à la fin, il a continué à travailler dans son studio de Milan, dessinant notamment des maisons pour des particuliers.

Le ministre italien de la Culture Francesco Rutelli a salué, dans un communiqué, "un talent qui a duré un siècle" et un designer "qui n'a cessé de nous étonner jusqu'aux derniers jours de sa vie".

Sottsass, né à Innsbruck, en Autriche, le 14 septembre 1917, a fait des études d'architecture à Turin (nord) et a ouvert sa première agence à Milan en 1947.

Il a participé à divers mouvements artistiques dont le plus célèbre, le groupe Memphis, qu'il a fondé en 1981.

Designer consultant pour Olivetti entre 1958 et 1980, il avait notamment créé la célèbre "Valentine", une machine a écrire portative en plastique rouge qui devait devenir une icône du design.

"Le résultat heureux d'une erreur. Devant l'arrivée de petites chinoises bon marché, on cherchait un modèle allégé (...) et puis on a eu l'idée de la couleur, on a choisi une belle matière, et ce fut un succès", avait-il raconté dans une interview au quotidien français Le Monde en juin 2003.

Le designer à la natte de cheveux gris qui a notamment travaillé aux Etats-Unis où il devint ami avec le poète de la Beat generation Allen Ginsberg regrettait que cette machine qu'il voulait "populaire" soit "devenue la machine de tous les intellos du monde".

Pour Olivetti, il a aussi conçu des machines à calculer ainsi qu'une dizaine d'objets de table pour le groupe italien d'accessoires de cuisine Alessi.

Il avait fait don d'une partie de ses archives au Centre Pompidou à Paris, de centaines de dessins et de photographies.

Selon ses dernières volontés, Ettore Sottsass sera incinéré mercredi (bien mercredi) et il n'y aura pas de funérailles religieuses.


Source



Add your comment
  Anonymous comment
Nickname:
Password:
  Remember me on this computer

Title:
Send me by email any answer to my comment
Send me by email every new comment to this article