Apple lance son ordinateur ultrafin Macbook Air

Marc Cherki
Steve Jobs a présenté le MacBook Air, un portable dont l'épaisseur ne dépasse pas 2 centimètres pour un poids de 1,36 kg. Crédits photo : AP

Steve Jobs a présenté le MacBook Air, un portable dont l'épaisseur ne dépasse pas 2 centimètres pour un poids de 1,36 kg. Crédits photo : AP


La firme à la pomme se lance également dans la location de films en ligne.



«Il y a décidément quelque chose dans l'air aujourd'hui», a commencé Steve Jobs en présentant hier sa stratégie pour 2008, à San Francisco. Habillé comme à son habitude d'un polo noir et d'un jean, il a dévoilé le MacBook Air, une nouvelle gamme d'ordinateurs portables qui va compléter sa gamme professionnelle et grand public. «Nous allons lancer le plus mince ordinateur au monde dans deux semaines», a lâché Steve Jobs. Il s'agit d'un MacBook portable dont l'épaisseur ne dépasse pas 2 centimètres pour un poids de 1,36 kg. Cette machine tient dans une grande enveloppe.

Elle sera commercialisée aux États-Unis, à 1799 dollars, et en France à 1699 euros. Des performances rendues possibles par un disque dur minuscule. Apple a été aidé par la miniaturisation du microprocesseur, une puce Core 2 Duo, qu'a livrée en personne Paul Otellini, le président d'Intel, à Steve Jobs, hier au Moscone Center. L'autonomie de ce micro-ordinateur, sans recharge, est de cinq heures. La grande innovation de cette machine est d'avoir un pavé tactile multipoint, en guise de souris, comme l'iPhone.

Dans l'informatique, Apple revient en force. Son taux de croissance (+ 30 %) l'an dernier est le double de celui du secteur. De ce fait, la firme de Cupertino s'est hissée au troisième rang aux États-Unis l'an dernier, avec 8 % des ventes, derrière HP et Dell. En Europe, sa part de marché est aux alentours de 4 %.

4 milliards de morceaux

Mais Steve Jobs a consacré l'essentiel de son temps à présenter son nouveau service de location de vidéo en ligne. Il a présenté iTunes Movie Rentals, un site qui «sera lancé cette année à l'international». Tous les grands studios de Hollywood ont accepté de participer à ce nouveau service : Fox, MGM, Warner, Walt Disney, Sony Pictures et Universal. Un film de catalogue sera loué trois dollars et une production récente quatre dollars. Et les films au format en haute définition coûteront un dollar de plus.

Steve Jobs ajoute du contenu pour tenter de vendre davantage d'iPod vidéo. Le site de vente de commerce en ligne, iTunes Store, a vendu, en cumul 4 milliards de morceaux, dont «un record de 20 millions de morceaux à Noël», dans une discothèque de 6 millions de morceaux.

Les films pourront être regardés sur un PC, les iPod de dernières générations ainsi que sur l'iPhone. Car une vidéo louée pour 24 heures peut être transférée d'un Mac ou d'un PC vers n'importe lequel des récents iPod adaptés à la vidéo, et l'iPhone.

D'autre part, Steve Jobs est revenu sur le succès de l'iPhone. En «200 jours, l'iPhone a été lancé. Nous en avons vendu 4 millions, soit 20 000 par jour» , a ajouté Steve Jobs qui n'a pas présenté la version 3G. Toutes ces activités font d'Apple un groupe plus productif que Microsoft. Malgré la forte expansion de ses effectifs pour ses deux cents boutiques AppleStore, qui emploient environ 8 000 employés, la firme à la pomme compte 21 600 salariés dans le monde. De son côté, Microsoft emploie 79 000 personnes. Et un salarié d'Apple génère près de deux fois plus de chiffre d'affaires (1,1 million de dollars par an) qu'un employé de Microsoft (0,64 million).

La vidéo du Keynote (en anglais)

Une retranscription en français


Source



Add your comment
  Anonymous comment
Nickname:
Password:
  Remember me on this computer

Title:
Send me by email any answer to my comment
Send me by email every new comment to this article